Keywords

Primo Levi, science, science fiction, mémoire, Shoah

Abstract

Primo Levi était doué, pour le meilleur ou pour le pire diront certains, d'une étrange mémoire, méthodique, photographique et inépuisable où s'entremêlaient les souvenirs de ses aventures de jeunesse, de ses longue randonnées avec Sandro Delmastro dans les montagnes du Piedmont, de ses années passées à étudier la chimie à l'université de Turin, de sa courte expérience de partisan, de l'extermination des juifs dont il fut témoin à Auschwitz et de son « autre vie » après la deuxième guerre mondiale. Lorsque les Nazis planifièrent la destruction et la crémation de tous les témoins de leurs crimes, et de ce fait de toute mémoire historique, ils ne prirent pas en compte la détermination de quelques survivants extraordinaires tels que Primo Levi qui, morceau par morceau, allaient remettre à jour la réalité de la Shoah.

Original Publication Citation

"La science, la science-fiction et la memoire dans !'oeuvre de Primo Levi," Shoah. Memoire et Ecriture: Primo Levi et le dialogue des savoirs (Paris: L'Harmattan, 1997): 87-96.

Document Type

Book Chapter

Publication Date

1997

Publisher

L'Harmattan

Language

French

College

Humanities

Department

French and Italian

University Standing at Time of Publication

Full Professor

Share

COinS